Détecter les petites tumeurs avant qu’elles ne causent trop de dommages…

Il n’est actuellement pas facile de détecter les tumeurs lorsqu’elles sont petites. Les spécialistes en oncologie les détectent habituellement lorsqu’elles ont commencé à se diffuser dans d’autres tissus et qu’elles accroissent de ce fait les conséquences mortelles.

Le docteur Maitland du Yorkshire Cancer Research Laboratory, à Harrogate en Angleterre a émis l’hypothèse qu’en attachant des protéines bioluminescentes à des virus programmés pour trouver et infecter des cellules infectés par le cancer, il sera plus facile de voir et d’identifier les tumeurs. Les protéines bioluminescentes proviennent d’un organisme marin, l’ Aequorea victoria de la famille des méduses. L’extraction de ces protéines a d’ailleurs été récompensé par le prix Nobel de Chimie en 2008.

 

L’équipe du docteur Maitland travaille actuellement à changer la couleur bioluminsescente du vert au rouge, pour  faciliter la détection des tumeurs.

Autre point présentant des difficultés présentement : Les caméras permettant de numériser le corps par petites tranches coûtent très chers (750K$) et pourraient nuire à la diffusion des techniques de détection mises au point. Les techniques ne pourront pas être mises à l’essai avant 5 ans ce qui laisse présager que les coûts de ce type de caméras puissent baisser d’ici là.

Références

http://www.economist.com/

http://www.gather.com/

http://portal.acs.org/

http://www.yorkshirecancerresearch.org.uk/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Du ciment translucide…

La compagnie Italcementi a produit un ciment translucide appelé I.Light. pour répondre aux attentes de l’architecte Giampaolo Imbrighi, concepteur du pavillon italien lors de l’exposition universelle tenue à Shanghai en 2010. Ce ciment résulte de l’injection d’une résine polymère dans une matrice, ce qui crée des ouvertures permettant à la lumière de passer.

Il y a approximativement 50 ouvertures dans chaque panneau de 500 x 1,000 x 50 mm, permettant un taux de transparence d’environ 20%. La compagnie peut aussi produire des panneaux ne permettant que 10% de transparence.

Références

http://www.gizmag.com/

http://www.dailymail.co.uk/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Besoin de recharger votre cellulaire ? Simple, bougez !!

Une petite partie de l’énergie produite pour bouger peut vous permettre de produire de l’électricité pour recharger votre cellulaire ou i-Pod.

La compagnie Tremont Electric, sise à Cleveland, Ohio, a développé le NPower PEG (PEG pour Personal Energy Generator ou Générateur Personnel d’Énergie), petit appareil qui se glisse dans le sac à dos. Le PEG mesure 23 centimètres de hauteur pour un poids de 312 grammes. Il inclut une batterie au lithium de 1 000 mAh qui se recharge lorsque vous effectuez des mouvements. L’énergie est créée par l’oscillation d’aimants passant dans une spirale métallique. A titre de comparaison, une minute d’activité correspondrait à une minute de recharge sur l’iPod nano.

Références

http://www.wired.com/

http://www.frandroid.com/

http://www.nortech.org/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Du ciment translucide…

La compagnie Italcementi a produit un ciment translucide appelé I.Light. pour répondre aux attentes de l’architecte Giampaolo Imbrighi, concepteur du pavillon italien lors de l’exposition universelle tenue à Shanghai en 2010. Ce ciment résulte de l’injection d’une résine polymère dans une matrice permettant la production d’ouvertures permettant à la lumière de passer.

Il y a approximativement 50 ouvertures dans chaque panneau de 500 x 1,000 x 50 mm, permettant un taux de transparence d’environ 20%. La compagnie peut aussi produire des panneaux ne permettant que 10% de transparence.

Références

http://www.gizmag.com/

http://www.dailymail.co.uk/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Que diriez-vous de recevoir les modules de votre future maison… par rail ?

C’est ce qu’a proposé la firme d’architecte suédoise Jagnafalt Milton pour un concours d’architecture visant à bâtir la ville norvégienne Åndalsnes (cette firme a mérité la 3ème place du concours). Les modules se composent d’unités pouvant se joindre pour répondre aux besoins de la ville. L’été par exemple, cette ville a besoin de d’hôtels et de centre d’achat pour répondre aux besoins de touristes à vélos et de croisiéristes. Et l’hiver, le climat est difficile : les gens ont besoin d’abris et de lieux pour des activités intérieures. Grâce aux déplacements des modules, il serait possible de changer l’aspect de la ville pour répondre à ces besoins saisonniers.

Référence

http://www.wired.co.uk/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Pourquoi les oiseaux volent ? Et pourquoi nous les humains, n’y arrivons-nous pas ??

Vous trouvez que c’est une drôle de question ? Au delà du fait qu’ils ont des ailes et nous pas, qu’est-ce qui fait qu’ils réussissent si aisément à combattre la gravité et à se déplacer dans les airs ? Le biologiste Kenneth P. Dial, de l’université du Montana et son équipe essaient depuis 1988 à le comprendre. « Ils peuvent décélérer d’une vitesse de 65 km/h à zéro en quelques secondes pour se poser sur une branche en mouvement sans difficulté, ce qui est tout simplement fascinant ! »

Et depuis ce laboratoire, le University of Montana Flight Laboratory a permis de découvrir que les oiseaux ont des processus de vol complexes. Pour le Dr. Dial, « les oiseaux volent comme Muhammad Ali boxaient, avec 15 différents mouvements en vol ».

Les oiseaux les plus fascinants pour eux sont les oiseaux mouches. L’oiseau mouche calliope par exemple  a un poids équivalent à 2 trombones de papier. Ce tout petit oiseau migre pourtant annuellement du Canada au Mexique. « Plus petits sont les oiseaux et plus l’air devient visqueux » selon lui ce qui leur permet de manœuvrer si aisément et longtemps dans les airs. Ces oiseaux s’élèvent dans les airs à la manière d’un hélicoptère au rythme de 80 battements d’ailes par seconde.

Ce laboratoire a publié de nombreux articles de recherche et cherche constamment à comprendre comment les oiseaux arrivent à voler aussi aisément et longtemps pour que cette compréhension puisse nous servir… à voler peut-être ?

Référence

http://www.nytimes.com/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

La mystérieuse façon de nager du poisson couteau américain maintenant résolue…

Le poisson couteau américain ou « black ghost knifefish » a une façon très particulière de nager.

Les scientifiques savaient comment ce poisson reculait et avançait, mais ne comprenaient comment il arrivait à monter et descendre avec sa nageoire longitudinale en forme de ruban. Une équipe de recherche composée entre autres de l’ingénieur biologique Malcolm MacIver et de l’ingénieur mécanique Oscar Curet de l’université Northwestern a cherché à résoudre ce mystère. Pour ce, ils ont conçu un robot « Ghostbot » à l’aide de la compagnie Kinea Design.

Après maints essais, ils ont fini par comprendre que le poisson produit avec sa nageoire 2 courants d’eau qui se rencontrent au milieu de son corps et qui produisent un mouvement ascendant ou, en modulant les courants créés, un mouvement en diagonale.

Une compagnie, Triton Submarines, s’intéresse à ce mode de déplacement pour une éventuelle application à des sous-marins autonomes.

Référence

http://www.wired.com/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire